Vernon Subutex 1 – Virginie Despentes – Lu par Jacques Frantz

Vernon Subutex, ancien disquaire, approche de la cinquantaine et n’a plus de travail. Il s’est petit à petit coupé du monde et vit replié sur lui même. Il n’a plus d’argent pour payer son loyer alors pas question de se donner rendez-vous au restaurant ou au café avec les copains. Il passe ses journées à écouter de la musique ou à glander devant l’ordinateur. 

Dans le passé, tout un petit monde gravitait autour de Vernon. Sexe, drogue, rock’n’roll, voilà en quoi consistait son univers. Aujourd’hui, il a besoin d’aide mais ses copains ont tous suivi des routes différentes et ils ne semblent plus avoir grand chose en commun. L’un d’entre eux est devenu un chanteur célèbre. Un autre est marié et englué dans une vie qui ne lui convient pas. D’autres sont morts, fréquentent le milieu du cinéma ou du porno.

Anti-héros, Vernon Subutex n’attend plus grand chose de la vie. Autour de ce personnage central, gravitent de très nombreux personnages secondaires qui sont l’occasion pour Virginie Despentes de décrire, à travers des trajectoires de vie, les dérives de notre société. Consommation à outrance, drogues, cinéma, pornographie, politique, économie, religion, égoïsme, tout y passe avec un regard froid et sans concessions.

Si j’ai eu du mal à m’intéresser à ce roman au départ en raison de la multiplicité des personnages, j’ai finalement été complètement conquise. Les propos acerbes sur notre société lus par Jacques Frantz m’ont véritablement emportée. Dans ces passages, le rythme s’accèlère, la colère et le dégoût ressortent dans la voix. Quelle prestation remarquable !

Vernon Subutex est un roman extrêmement sombre, parfois vulgaire, souvent glauque. C’est d’ailleurs ce que lui reprochent certains lecteurs. L’univers dépeint dans le roman est tellement trash et repoussant qu’il peut mettre mal à l’aise. Mais le propos est d’une lucidité indéniable et c’est en cela que je l’ai apprécié. Dans mon esprit, le dénouement est assez clair. Je verrai bien si je me suis trompée en lisant la suite !

Les avis d’Enna, Sandrine, Sylire, Estelle et Meuraïe.

DESPENTES, Virginie, FRANTZ, Jacques, Vernon Subutex 1, Audiolib, 2016.

9 réflexions sur « Vernon Subutex 1 – Virginie Despentes – Lu par Jacques Frantz »

  1. Enfin un avis positif parmi les jurées, je me sentais seule à avoir aimé! (J’ai la suite en audio si tu veux, lue par le même lecteur

  2. Je te dirai, je ne sais pas encore si je vais le lire en audio ou en
    papier. Je voulais t’envoyer un texto ou te laisser un message sur FB
    pour te dire que j’avais aimé et puis j’ai zappé. Pour l’instant, je le
    mets en deuxième ou troisième position mais il me reste encore 4 livres
    à lire.

  3. Je l’ai lu et pas trouvé repoussant (j’avais de fausses idées sur l’auteur), enchainé avec le 2 et actuellement j’ai même emprunté u n autre titre de l’auteur!

  4. Ai adoré les 2 tomes : l’écriture, l’histoire, l’ironie, le talent et cette plume j’aime j’aime et le deuxième est un régal ! Trash :-p

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :