Zapping – Didier Daeninckx – Lu par Yves Belluardo

Zapping est un recueil de nouvelles ayant pour point commun le petit écran. Dans les vingt textes que propose Didier Daeninckx, la télévision a un rôle plus ou moins direct sur la vie des journalistes, des politiques ou des simples anonymes.

L’auteur la regarde avec un oeil critique et n’hésite pas à pointer du doigt les travers de notre société. Les allusions à des personnalités connues du monde des médias et de la politique sont à peine voilées et découvrir ce texte aujourd’hui, c’est replonger dans la télé des années 1990.

C’est le début de la téléréalité et les jeux pour gagner de l’argent sont nombreux. On n’hésite pas à travestir la réalité ou à user de son influence pour tirer son épingle du jeu et faire de l’audimat. Les valeurs et l’éthique passent après. La déontologie aussi. Certains journalistes se rebellent parfois, comme Simon Elmaz qui s’arrange pour montrer Gilles d’Auray -alias Le Pen- sous son plus mauvais angle. Bien entendu, cela se retourne contre lui et l’histoire prend une tournure catastrophique digne des pires scénarios de politique-fiction.

La morale est donc rarement sauve. Les innocents et les justes meurent de la même manière que les salauds. Il n’y a qu’à voir le sort réservé au journaliste Tolana dans La place du mort, la nouvelle qui ouvre le recueil. Pour avoir dénoncé une magouille politico-financière autour d’un programme immobilier, il est assassiné. Cela fait froid dans le dos.

Notre monde est pourri. Absolument rien ne semble pouvoir le sauver. Ce n’est pas très optimiste mais avec Didier Daeninckx, on sait à quoi s’attendre. L’humour noir et le cynisme sont souvent au rendez-vous. L’auteur dénonce ce qu’il y a de plus sombre dans notre société. Il a l’art de toucher du doigt là où ça fait mal. La voix grave d’Yves Belluardo vient renforcer cette ambiance noire dans la version audio.

Et le pire, c’est que ce texte a plus de vingt ans mais que rien n’a changé. Les choses ont même empiré. Les attentats qui viennent d’avoir lieu en France nous le rappellent malheureusement.

DAENINCKX, Didier, BELLUARDO, Yves, Zapping, CDL Editions, 1992.

6 réflexions sur « Zapping – Didier Daeninckx – Lu par Yves Belluardo »

  1. Premier livre ausdo que je testais de ma vie, cet été , en pleine saison, pendant de longues heures de repassage mais… j’ai fini par m’ennuyer un peu à la fin !

  2. Merci à toi pour le prêt d’ailleurs ! J’espère que tu en as testé
    d’autres depuis. Celui-ci n’est pas le meilleur que j’ai lu. Il faut
    dire aussi que je ne suis pas très fan des nouvelles.

  3. Lu il y a une quinzaine d’années, j’avais aimé ! D’ailleurs puisque tu soulignes que rien n’a changé, il faudrait peut être un jour que je le relise.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :