Craig Johnson au lycée

Jeudi, 12h30 : la salle est prête pour accueillir l’écrivain américain Craig Johnson. Les élèves ont travaillé sur le polar, effectué quelques recherches et préparé des questions. Pour moi, c’est un peu le stress  : comment vont-ils se comporter ???? Il faut être lucide, nos chères têtes blondes ne sont pas des anges…

12h45 : je fais la connaissance de Craig. Chapeau de cow-boy sur la tête, santiags aux pieds, sourire aux lèvres, je sens tout de suite que le contact va être facile malgré la barrière de la langue. Et puis, Christie notre assistante américaine est là pour traduire.

15h30 : après un bon repas au resto, je cours pour régler deux ou trois détails d’organisation et les élèves se moquent de moi : »vite, vite, il est là ! ».

Enfin, le moment tant attendu arrive et les lycéens jouent le jeu. Il faut voir C. ou G. poser des questions et s’intéresser alors que d’habitude ils sont insupportables en cours. A la fin de la rencontre, certains demandent une dédicace, regardent les livres et me disent « Madame, on va les acheter ». Tiens, c’est bizarre, ils font plus de 300 pages et ils ne sont pas trop gros… Craig Johnson aurai-il plus d’influence que moi, pauvre documentaliste, sur leurs pratiques de lecture ???

17h : tout s’est bien passé. Ouf ! Je retourne au CDI et profite de quelques minutes de calme. Mon bureau est en bazar mais on verra ça demain.

Très vite, c’est l’heure d’aller à la médiathèque où Craig a rendez-vous avec quelques amateurs de polars.

Les questions sont différentes et les adultes plus réservés ! Soudain, par la fenêtre, deux têtes apparaissent : deux internes sont sortis en douce du lycée pour voir une dernière fois l’homme au chapeau. Ils disent au responsable de la médiathèque : « vous passerez le bonjour à Craig ! »

Encore un resto, des discussions, des projets qui fusent et c’est l’heure d’aller se coucher.

Il y a des jours où vraiment, je me dis que je fais un beau métier…

 

 

18 réflexions sur « Craig Johnson au lycée »

  1. Han!! Comment t’as fait pour le faire venir dans ton lycée? Non pas que je dénigre ceux qui viennent dans mon collège, mais un écrivain américain, ça c’est la classe

  2. @Aifelle : ce que tu m’avais dit m’a rassurée. La réussite de ce genre de rencontre tient aussi à la personnalité de l’auteur. @Kali : un gros coup de chance. Il venait à la médiathèque juste à côté et ils nous ont proposé de le rencontrer également.

  3. Ah, j’aurais bien aimé voir les mômes face à Craig Johnson ! (et le voir, lui, leur répondre). C’est vraiment un type bien et très généreux avec ses lecteurs. Et je suis d’accord avec Aifelle, il porte aussi bien la barbe que le Stetson )

  4. Quelle chance ! Rencontre beaucoup moins intéressante pour moi jeudi, c’est tellement décevant quand tu attends un auteur avec impatience et qu’il te déçoit !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :