G229- Jean-Philippe Blondel

Prof d’anglais depuis des années et des années dans le même lycée -et dans la même salle !_, Jean-Philippe Blondel porte un regard plein d’humanité sur son métier et sa carrière. Il se souvient de ses premiers pas dans l’enseignement et fait en quelque sorte un bilan de son métier et de sa vie. Parce que bien entendu, les deux sont étroitement liés…

Comme toujours avec JPB, l’écriture est simple et l’émotion affleure à travers de nombreuses scènes. Seulement cette fois-ci, je suis passée un peu à côté. Pourquoi ? Parce que ce dont il parle, c’est mon quotidien. Un quotidien que j’ai un peu de mal à supporter en ce moment. Certes, je suis plus jeune, ça ne fait même pas 10 ans que je travaille dans l’Éducation Nationale, mais je crois que je pourrais presque faire le même bilan que lui. Et puis, nos chers zélèves sont tous un peu les mêmes…

Je crois tout simplement que ce livre est tombé entre mes mains au mauvais moment et que je n’aurais pas dû déroger à ma règle d’or : ne jamais lire de livres qui parlent de l’école. Oui, mais voilà, Jean-Philippe Blondel est un des écrivains français du moment que je préfère et je me suis laissée tenter. On ne m’y reprendra plus !

Quelques extraits qui ont tout de même raisonné en moi  :

« cinq, six, huit ans à faire la même chanson et à en chercher désespérément d’autres, pour changer, sauf que là, la séquence était déjà prête, elle roulait, il n’y aurait aucun problème et puis je n’avais pas trop de temps pour la nouveauté pédagogique, avec les filles qui venaient de naître, qui entraient à la crèche, à la maternelle, au primaire. Souvent, j’ai honte en pensant à ce que j’aurais pu faire et à ce qui a été en réalité. » p. 83 Ouf, je ne suis pas la seule !!!

« On claque la porte en hurlant, j’en ai ras le bol de ce bahut. » p. 100 : ça c’est tout à fait moi en ce moment !

« Parce qu’avant tout, dans un lycée, on vit. » p.206 : je crois en effet qu’avant d’avoir devant nous des élèves, nous avons des êtres humains et çà, il ne faut jamais l’oublier…

Laure, Cuné, In Cold Blog et Isa sont beaucoup plus enchantées que moi.

Si vous voulez découvrir l’auteur, je vous conseil ce roman. Un vrai coup de cœur !

BLONDEL, Jean-Philippe, G229, Buchet Chastel, 2011.

12 réflexions sur « G229- Jean-Philippe Blondel »

  1. Je ne crois pas que j’aurais pu passer des années dans le même établissement, la même salle, mais je sais que certains le font, et voyagent autrement! j’ai feuilleté le livre en librairie, je pense qu’il me plairait (même si c’est un livre pas éloigné du boulot…)

  2. Je comprends qu’on n’ait pas spécialement envie de se retrouver au boulot quand on est plongé dans un roman. Moi j’ai craint de ne pas vraiment accrocher parce que justement j’ignorais tout de ce milieu de l’éduc. nat. Et non seulement, certaines scènes m’ont rappelé mon vécu de lycéen mais surtout j’ai surtout beaucoup aimé le parcours humain qui se cache derrière celui de prof.

  3. Ne travaillant pas dans l’éducation nationale, rien n’a fait d’interférences dans ma lecture et j’ai bcp aimé. Plus que l’aspect prof/élève, c’est la plume profondément humaine de Blondel que j’ai appréciée.

  4. Mince, moi qui aime beaucoup cet auteur ; je m’attendais à un coup de coeur unanime. Il vaut mieux peut-être que je lise alors « Le baby-sitter » que je viens juste d’acheter en poche ?!

  5. Je ne connaissais pas cet auteur. Pourquoi pas. Mais la pile de livres qui attendent d’être lus est tellement haute…
    Merci pour le conseil. Je le note dans un coin de ma tête.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :