Johnny – Martine Pouchain

Johnny est le souffre douleur du collège. Les élèves de sa classe se moquent de lui à chaque fois que l’occasion s’en présente. Il est toujours tout seul et sa famille est aux abonnés absents.

Dans un monologue, Alice, la narratrice, s’adresse à lui et revient sur les évènements du passé. Dès les premières pages, le malaise est là, insupportable. Alice se remet en cause et tente de comprendre comment on en est arrivé à ce que le lecteur pressent être dramatique mais ne découvre réellement que dans les dernières pages.

Johnny aborde la thématique du harcèlement à l’école avec brio. Il n’y a pas besoin de rajouter de commentaires, l’histoire se suffit à elle-même et le lecteur en tire les conclusions nécessaires. Si le dénouement est difficile -avec un tel sujet on peut difficilement faire autrement si on veut faire réfléchir-, il est traité de manière à ce que les collégiens puissent tout de même le lire. C’est beaucoup moins dure qu’A copier 100 fois d’Antoine Dole par exemple. Et en plus, le texte est très court. A mettre entre toutes les mains donc…

POUCHAIN, Martine, Johnny, Sarbacane, 2011.

8 réflexions sur « Johnny – Martine Pouchain »

  1. La couverture me dit quelque chose, il me semble l’avoir déjà eu dans les mains. Mais l’histoire ne me dit rien. Je m’en rappellerais quand même si je l’avais lu !

  2. Tu sais que je crois que c’est nécessaire d’informer les enfants là dessus, il y a eu des cas dans l’école cette année, et les enfants n’identifiaient pas ce qui relevaient du harcèlement. La littérature a sûrement un rôle à jouer la dedans. Le Dole me paraît vraiment trop dur mais je note celui-ci.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :