La balade nationale : Les origines – Sylvain Venayre et Étienne Davodeau

La balade nationale : Les origines est le premier tome de la collection Histoire dessinée de la France, une série en 20 volumes qui propose une relecture de notre histoire nationale, des origines à nos jours. Ce sont les Éditions La Découverte et La Revue Dessinée qui travaillent ensemble pour mettre en place ce projet au long cours. Chaque tome associe un historien et un dessinateur différent et présente une période de l’histoire de France à jour des connaissances et des débats historiographiques. Les images d’Épinal tombent, l’histoire nationale forgée au fil des siècles en prend pour son grade. Dans ce premier opus, c’est le spécialiste d’histoire culturelle Sylvain Venayre et le talentueux auteur de bandes dessinées Étienne Davodeau qui sont à l’œuvre .

La balade nationale : Les origines s’intéresse, comme son nom l’indique, aux origines de l’histoire de France. Commence t-elle à l’époque des hommes préhistoriques ? A celle des gaulois ?  Au baptême de Clovis ? A une époque où l’histoire de notre pays est régulièrement instrumentalisée à des fins politiques, interroger les images qui nous sont transmises depuis notre plus tendre enfance et remettre un peu d’ordre dans les connaissances s’avère salutaire. Et pour ceux qui n’en auraient pas assez avec la BD, des pages documentaires viennent compléter le propos en fin d’ouvrage.

« Au fond, le récit de l’histoire de France est un peu comme cette chanson : pour une part il s’enracine dans un passé lointain mais complexe. Et pour une autre part, il est une interprétation, souvent politique et simpliste de ce passé. » p. 59

Afin de revisiter notre histoire, Venayre et Davodeau nous proposent de faire le tour du pays en Renault trafic, et ce en compagnie de Jeanne d’Arc, Molière, Marie Curie, Jules Michelet, du général Alexandre Dumas et… du cercueil de Pétain ! Outre leur intérêt historique, ces personnages constituent la France dans toute sa diversité (des époques différentes, des milieux variés, des hommes mais aussi des femmes, des pays d’origine parfois lointains, etc.).

La fantaisie du scénario et l’humour permettent de faire passer en douceur un contenu riche et parfois un peu trop didactique à mon goût. C’est le seul petit reproche que je ferais à cette bande dessinée extrêmement intéressante dans laquelle les illustrations de Davodeau jouent un rôle tout aussi réflexif que le texte.

L’avis d’Aifelle.

VENAYRE, Sylvain, DAVODEAU, Étienne, La balade nationale : Les origines, La Découverte, La Revue Dessinée, 2017.

C’est chez Stephie que vous découvrirez d’autres BD cette semaine !

33 réflexions sur « La balade nationale : Les origines – Sylvain Venayre et Étienne Davodeau »

    1. Je comprends tout à fait. Il faut avoir l’envie d’apprendre des choses et de faire fonctionner ses méninges. Parfois, on préfère plutôt se distraire !

    1. Je vais essayer de me procurer la suite. Le deuxième est sorti ou va sortir. C’est un autre duo aux commandes, je suis curieuse de savoir ce que ça donne.

    1. Plutôt lycée quand même… Je l’ai acheté pour le collège mais je pense qu’il n’aura pas beaucoup de succès.

  1. ça a l’air quand même très intéressant, mais je pensais en te lisant à cet aspect didactique qui ne doit pas être facile à faire disparaitre. Je tenterai si je la croise.

    1. Il y a forcément une volonté didactique quand on donne pour titre « Histoire dessinée de la France » à une collection. Cela ne me dérange pas dès lors que je sais à quoi m’attendre.

  2. Ça semble fort original comme manière de présenter l’histoire. Je me demande si je serai assez connaissante en tant que québécoise pour me démêler dans tout ça.

    1. Je ne me rends absolument pas compte de tes connaissances en matière d’histoire de France alors c’est difficile d’avoir un point de vue.

  3. Le côté didactique ne m’a pas gênée, peut-être parce que je suis loin du monde enseignant ! Et j’ai fait des révisions bienvenues. Au niveau des sorties on doit en être à 4 (deux volumes prévus chaque printemps et automne).

  4. Mon mari a eu le tome 2 à Noël et il a aimé. De mon côté, je me dis que je le lirai … mais il y a pas mal de pages de texte donc la paresseuse en moi trouve toujours un autre album à lire avant !

  5. Acheté pour L’Homme après une rencontre vraiment intéressante avec les auteurs à Saint Malo, je le lirai sans doute même si je ne suis pas très portée sur l’histoire 😉

La parole est à vous !