La reine des mots – Armand Cabasson

Je profite des vacances pour me plonger dans la dernière commande du CDI et, ce qui est bien, c’est que je bosse sans en avoir l’impression. Pour conseiller des livres, mieux vaut les avoirs lus ! Et comme ces livres, c’est moi qui les ai commandés, il n’y a que des choses que j’aime ou presque !

Jenny est une ado intelligente et cultivée. C’est une amoureuse des livres et des mots, d’où son surnom, la reine des mots. Depuis quelques temps, rien ne va plus pour elle. Elle inonde les toilettes du lycée, déclenche l’alarme à incendie, se dispute avec ses parents et ne comprend pas ce qui lui arrive.

Ses professeurs et le Proviseur du lycée sont relativement indulgents car c’est une bonne élève et, jusqu’ici, elle n’a posé aucun problème de comportement. Mais en plus de toutes les bêtises, l’ambiance est devenue insupportable à la maison. Les parents de Jenny décident donc de l’envoyer consulter la psychologue scolaire puis, un psychiatre. Les maux de la jeune fille se révèlent finalement assez profonds et elle se rend compte que son histoire familiale, qui lui paraissait au départ assez lisse, n’est peut-être pas si étrangère que cela à son mal être.

Les secrets de famille, les relations parents-enfants, la difficulté de vivre à l’adolescence, l’importance des livres et des mots, les choix de vie : les thèmes traités dans La reine de mots sont finalement assez nombreux. Jenny est une adolescente attachante qui se retrouve confrontée à des problèmes qui la dépassent. L’adolescence est un période difficile mais quand en plus on traîne derrière soi des casseroles familiales, les choses se compliquent !

L’humour est omniprésent ainsi que les références littéraires ou cinématographiques. Parfois, il est aussi question de mathématique et de conquête de l’espace. La culture au sens large a donc une grande place dans ce roman et c’est un vrai régal !

A conseiller sans hésitation à tous les ados qui se retrouveront sans doute dans cette histoire.

Extraits :

« Tiens ? Quel livre relirai-je dans vingt-cinq ans ? » p. 204

« Parfois, dans la vie, il y a des moments où tu as l’impression que tu n’arrêtes pas de perdre et, pourtant, tu es en train de gagner. » p. 229

« C’est… C’est comme si j’avais porté un masque depuis très longtemps. Je vais au travail, j’enseigne, je plaisante avec mes collègues, je bouge, j’agis… Mais je porte un masque. Cet homme que tout le monde voit, ce n’est pas moi, c’est quelqu’un d’autre. Je suis un acteur qui joue un rôle. Tout dans ma vie a l’air de continuer à fonctionner normalement, les gens autour de moi ne se rendent compte de rien. .. Pourtant, ce n’est pas moi, c’est quelqu’un d’autre qui me ressemble. Seulement, sous un masque, au bout d’un moment, on commence à suffoquer. Alors j’ai décidé de l’arracher, pour respirer un peu mieux… Depuis quelques jours, je sens à nouveau l’air couler sans effort dans ma gorge, comme autrefois… » p. 362

« Je lui en ai voulu par la passé, je m’en veux de lui en avoir voulu, il m’en veut de lui en avoir voulu, il s’en veut aussi pour tout un tas de je ne sais quoi…

-J’ai l’impression que vous lui en voulez encore…

-Bien sûr ! Je lui ai tout pardonné sauf une chose, une seule chose qui ne passe toujours pas. Dans la vie, il faut se battre bon sang ! Je lui en veux d’avoir passé son existence à s’apitoyer sur lui-même. Je lui en veux de ne jamais avoir fait d’efforts pour s’en sortir.

-Mais peut-être que c’était vous, ses efforts pour s’en sortir. Grâce à vos études, aujourd’hui, vous menez une tout autre vie que la sienne... » p. 370

« il m’a semblé que ce livre pourrait peut-être l’aider à ce moment précis de sa vie. » p.404

« Si on n’a pas le moral, il faut lire un livre comme celui-là. » p.412

Les avis de Clara, Lasardine, Mirontaine, Pimprenelle et L’or des chambres.

CABASSON, Armand, La reine des mots, Flammarion, 2011.

8 réflexions sur « La reine des mots – Armand Cabasson »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :