Le choix d’Ivana – Tito

Le soir du 21 juillet 2008, toute la ville de Sarajevo est en liesse. Radovan Karadzic, en fuite depuis plusieurs années, vient d’être arrêté. Cet ancien dirigeant des serbes de Bosnie est accusé de crime de guerre et de génocide. Il va enfin pouvoir être jugé.

Ivana, elle, n’arrive pas à partager la joie de ses compatriotes. Ses parents sont décédés pendant la guerre et, depuis, elle vit avec sa grand-mère. Comme si cela ne suffisait pas, elle a vécu des choses pires encore et a été contrainte à un choix cruel. Seul sa grand-mère est au courant de ce lourd secret qui la hante et qui va la conduire en Europe, sur les traces de son passé.

Le lecteur, lui, découvre tout ça par petites touches, notamment grâce aux flash-back et aux conversations d’Ivana avec son entourage.

Si j’ai lu cette BD avec plaisir, je n’en garderai pas un souvenir impérissable. D’une part, le dessin est peu attrayant et il faut vraiment réussir à passer outre. D’autre part, le scénario est peu original. Malheureusement, beaucoup de femmes ont subi ce genre d’atrocités depuis la nuit des temps dans les pays en guerre. Tito a cependant construit son histoire de manière à ménager le suspens et à émouvoir le lecteur, ce qui rend Le choix d’Ivana assez agréable à lire.

TITO, Le choix d’Ivana, Casterman, 2012.

5 réflexions sur « Le choix d’Ivana – Tito »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :