Le Horla : d’après l’oeuvre de Maupassant – Guillaume Sorel

Le Horla, nouvelle fantastique de Maupassant écrite au XIXème siècle, est un grand classique de la littérature, souvent étudié au collège. Adapter un texte aussi célèbre en bande dessinée est un pari risqué. Guillaume Sorel est resté assez fidèle au récit d’origine mais il a tout de même pris quelques libertés.

Chez Maupassant, le narrateur raconte ses angoisses dans son journal intime. Un être invisible qu’il nomme Le Horla hante ses jours et ses nuits. Petit à petit, il sombre car il n’arrive pas à s’en débarrasser et ne trouve aucune explication rationnelle à cette présence.

Chez Guillaume Sorel, le lecteur découvre les pensées du narrateur grâce à la présence d’un chat auquel il se confie et qui, lui aussi, a des réactions étranges. Sans ce chat, difficile de rendre compte de l’intériorité d’un personnage de manière visuelle.

La bande dessinée laisse clairement penser que le narrateur est atteint de folie tandis que Maupassant laisse planer le doute. Les faits qu’il rapporte sont-ils réels ? Est-il dément ? La question reste en suspens.

Les dessins de Sorel sont magnifiques et traduisent de manière remarquable les angoisses du personnage principal. La cadre dans lequel se déroule l’histoire est lui aussi une réussite. D’origine normande, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé des paysages et des endroits qui me sont familiers : les falaises, les bords de Seine, les chemins de halage, les belles demeures typiques, le Mont-Saint Michel, etc. La balade en plein XIXème est également appréciable. On retrouve vraiment l’ambiance des romans de Maupassant.

Malgré toutes ces qualités, je n’ai pas été complètement séduite par la bande dessinée. Sans doute parce que je suis une auditive et que rendre compte d’un journal intime par des images ne me correspond pas. J’ai refermé le livre avec un sentiment de trop peu, comme si les aventures du narrateur ne me touchaient pas vraiment.

Les avis de Jérôme, Noukette, Stephie et Leiloona.

SOREL, Guillaume, Le horla : d’après l’oeuvre de Guy de Maupassant, Rue de Sèvres, 2014.

9 pensées sur “Le Horla : d’après l’oeuvre de Maupassant – Guillaume Sorel”

Répondre à sylire Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :