Le loup en slip se les gèle méchamment – Lupano, Itoïz et Cauuet

Un loup, ça fait peur. Mais un loup en slip, c’est tout de suite plus inoffensif ! Wilfrid Lupano se sert de cette idée absolument géniale de Mayana Itoïz pour se jouer de nos frayeurs. Dans le premier tome, intitulé Le loup en slip, il s’attaquait au commerce de le peur et à l’absurdité du comportement des habitants de la forêt vis à vis d’un animal qui les effraie uniquement parce qu’ils ne le connaissent pas.

Dans Le loup en slip se les gèle méchamment, c’est l’hiver et chacun vaque tranquillement à ses occupations. Le loup, lui, vit à part et répond à ceux qui lui demandent si ça va : « Non, ça va pas. On se les gèle. » Les animaux de la forêt trouvent qu’il a changé. Il se les gèle, d’accord, mais quoi ? Les pieds ? Les oreilles ? Tout le monde s’interroge, chacun y va de son hypothèse. Le loup fait de nouveau peur. Il a le regard fou. L’émotion est bien plus contagieuse que n’importe quel virus. Il n’y a pas le choix, il faut appeler la brigade anti-loup à la rescousse. La chute dénonce une fois encore l’absurdité de nos comportements.

Ce qui est absolument génial avec ce livre, qui tient à la fois de l’album et de la bande dessinée, c’est le double discours. L’adulte se régale autant que l’enfant à qui il lit l’histoire. Car le loup, vous l’aurez compris, c’est l’autre, l’étranger, l’inconnu. Et les habitants de la forêt, ce sont nous, les êtres humains égoïstes qui travaillons pour se payer une belle maison et des vacances aux sports d’hiver sans se soucier de ceux qui n’ont pas la même chance que nous. Lupano en rajoute une couche à la fin avec deux planches mettant en scène Les vieux fourneaux, BD pour adulte dans laquelle il est question du théâtre du Loup en slip, et en faisant dire à un des personnages, à propos du Loup en slip se les gèle méchamment  : « A mon avis, les enfants ne marcheront JAMAIS dans cette fable. Il faut pas pousser. Ils sont prêts à croire aux sabres laser, aux dragons et aux boules de feu… Mais de là à leur raconter qu’on laisse dormir les gens dans la rue alors qu’on a la place de les loger… C’est trop gros. »

A découvrir absolument !

LUPANO, Wilfrid, ITOÏZ, Mayana, CAUUET, Paul, Le loup en slip se les gèle méchamment, Dargaud, 2017.

Cette semaine, c’est chez que vous pourrez découvrir d’autres BD !

31 réflexions sur « Le loup en slip se les gèle méchamment – Lupano, Itoïz et Cauuet »

    1. La mienne adore. Ce n’est pas une grande lectrice mais elle a commencé à le lire seule quand elle a vu qu’il traînait sur mon bureau. C’est suffisamment rare pour être souligné !

    1. C’est pour tous les âges mais c’est vrai qu’il faut aimer un minimum la littérature de jeunesse ou avoir un enfant avec qui partager la lecture.

    1. J’ai préféré le premier mais je suis curieuse d’avoir d’autres avis pour savoir si c’est seulement une question de sensibilité personnelle.

La parole est à vous !