Le voisin – Tatiana de Rosnay

 

Colombe Barou est une femme plutôt discrète. Elle travaille à mi-temps comme nègre chez un éditeur . Elle écrit des biographies ou des romans pour des stars mais son nom n’apparaît jamais sur les couvertures. Pendant son temps libre, elle s’occupe de la maison et des ses deux fils. Son mari est souvent absent et elle gère beaucoup de choses toute seule. Cela ne la dérange pas et sa vie lui plaît comme ça.

La famille emménage dans un nouvel appartement et Colombe est très heureuse. Elle se sent bien dans son nouveau logement mais dès le premier soir elle dort mal. Le voisin du dessus fait du bruit en pleine nuit et la réveille. Dès que son mari revient, plus aucun bruit ! Colombe peut enfin retrouver le sommeil et avoir une vie normale dans la journée.

Mais quand son mari s’absente à nouveau pour plusieurs jours, le bruit recommence. Colombe n’ose pas aller sonner chez ce médecin qui habite au dessus et dont tout l’immeuble lui dit le plus grand bien. Elle dort le jour et veille la nuit. Ses jumeaux son livrés à eux-mêmes. Elle n’arrive plus à travailler. Elle a une tête à faire peur. Elle remet sa vie et son couple en question. Elle est obsédée par ces bruits et par ce voisin.

Son mari a du mal à comprendre ce qui se passe car il n’entend jamais rien au dessus, lui…

Le lecteur finit par se demander si Colombe est devenue folle ou si le voisin est un dangereux psychopathe. La tension est palpable et le suspens est maintenu jusquau bout.

Je voulais lire ce livre depuis longtemps et je l’ai dévoré. Outre cette angoisse qui tient le lecteur en haleine, j’ai aimé la remise en question que Colombe fait par rapport à sa vie et à son couple. La discrétion et la docilité font partie de sa nature mais elle en a marre de se laisser marcher sur les pieds. Le voisin a mis un petit grain de sable dans sa vie. Jusqu’où cela va t-il aller ? Si vous voulez connaître la réponse, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

DE ROSNAY, Tatiana, Le voisin, Pocket, 2001.

16 réflexions sur « Le voisin – Tatiana de Rosnay »

  1. Je n’ai pas du tout aimé cette lecture où tout m’a agacé. Je crois que je m’attendais à lire un roman un peu historique comme « Elle s’appelait Sarah » que j’avais vraiment adoré.

  2. @L’irrégulière : on ne s’attend pas du tout à ça au début du roman, c’est génial !
    @Midola : comme « Boomerang », du même auteur, « Le voisin » est totalement différent de « Rose » ou de « Elle s’appelait Sarah ». Ici, pas d’ancrage historique. Je trouve que c’est une qualité de l’auteur de pouvoir écrire des livres aussi différents. @Valérie : oh, ce n’est pas un polar. Je l’ai mis dans ce challenge car il y a beaucoup de suspens autour de l’origine et des raisons de ce bruit.

  3. Je l’ai lu aussi, et bien aimé, mais pour le challenge, je trouve que ça n’est pas vraiment un thriller. Certes, c’est un peu angoissant et il y a du suspense, mais bon…

  4. Je me sens seule au monde! je suis la seule à avoir détesté ce livre. C’est mièvre, pas crédible, mal ficelé.
    Je ne comprends pas toutes ces critiques élogieuse, les bras m’en tombent.
    J’ai tout détesté l’écriture, le style, les personnages, l’histoire; ce n’est pas un thriller, ça ressemble davantage à un roman à l’eau de rose.
    Bon mais les goûts et les couleurs…..

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :