Les bouts de ficelle – Grégoire Polet

Dans un quartier de Paris, des personnes se croisent sans forcément se connaître. Les bouts de ficelle, c’est des petits riens qui font le quotidien, des tranches de vie saisies à la volée, des moments anecdotiques que le lecteur découvre au gré des allers et venues de Jean, Richard, Alicia, Michel, Emma et les autres dans les rues et les commerces de la ville.

« Rien de plus simple. Une journée, taillée sur mille facettes. L’éclatement d’une semence dans la terre, une explosion, l’étoilement d’une goutte d’encre tombée sur le papier, un tout petit big-bang, l’efflorescence de visages neufs comme des cristaux de givre sur une vitre, comme des formes inventées dans le volume des nuages. Vite, très vite, car tout au fond, tout se mue, tout avance et tout disparaît, pour ne plus exister que dans les feuillets d’un livre, dans le feuillage d’un arbre, le murmure des lèvres qui lisent et la rumeur de l’air. » p.4

Publiée chez l’éditeur numérique StoryLab, cette nouvelle de Gégoire Polet se lit très vite. L’écriture, poétique, est d’une grande qualité mais malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Je crois que je vais définivement abandonner les textes courts. Neuf fois sur dix, je suis déçue. J’ai vraiment du mal avec ce genre littéraire… Et quand en plus il n’y a pas vraiment d’intrigue comme dans Les bouts de ficelle, j’ai à peine terminé ma lecture que je l’ai déjà oubliée. Dommage car j’avais un bon texte entre les mains. Je sais qu’il saura trouver son public. En tous cas, il le mérite !

POLET, Grégoire, Les bouts de ficelle, Storylab, 2012.

3 réflexions sur « Les bouts de ficelle – Grégoire Polet »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :