Les dieux du tango – Carolina de Robertis

Leda, 17 ans, vit dans un petit village italien situé non loin de Naples. Pourtant, elle ne connaît pas cette ville. Elle n’a jamais voyagé et ne ne sait pas encore grand chose de la vie. En février 1913, lorsqu’elle arrive en Argentine à bord d’un paquebot à vapeur parti de son pays natal trois semaines plus tôt, elle ne s’attend pas à ce que sa destinée prenne un tel tournant. Leda doit rejoindre Dante, son cousin, qui est aussi son mari, à Buenos Aires. Il travaille là-bas depuis plusieurs mois. Pourtant, ce n’est pas lui qui l’attend sur le quai. Je suis terriblement désolé, signora, Dante est mort, lui annonce un inconnu.

Veuve, seule et sans ressources, Leda se doit de retourner chez ses parents. Pourtant, son cœur lui dicte de rester en Argentine malgré la tristesse et la peur. Le pays l’attire. Sa musique l’aimante. Dans ses bagages, Leda a emporté le précieux violon de son père. En Italie, une fille ne peut pas jouer de la musique. A Buenos Aires non plus. La seule différence, c’est qu’ici, personne ne la connaît.

Roman initiatique, plaidoyer féministe, Les dieux du tango transporte le lecteur dans le Buenos Aires des bas-fonds, à la découverte d’un genre musical en plein développement. On suit le parcours de Leda, de sa naissance à sa mort, dans un milieu au sein duquel rien ne la prédestinait. Elle côtoie les prostitués, les travailleurs misérables, dort dans des endroits miteux, gagne à peine de quoi manger mais, si elle peut tenir son violon entre ses mains, elle est capable de tout supporter. Son parcours, long et semé d’embûches, est agréable à suivre. On pourra reprocher au roman quelques longueurs. J’ai personnellement dévoré la dernière partie et découvert avec intérêt l’histoire du tango et du Buenos Aires du  début du XXème siècle. Un bien joli portrait de femme émancipée lu grâce à ma libraire !

DE ROBERTIS, Carolina, Les dieux du tango, Le livre de poche, 2019.

10 réflexions sur « Les dieux du tango – Carolina de Robertis »

Répondre à Saxaoul Annuler la réponse.