Les Zola – Méliane Marcaggi et Alice Chemama

Bande dessinée biographique, Les Zola aborde l’existence de l’auteur de J’accuse et de la série des Rougon-Macquart sous un angle original, celui des femmes qui ont marqué sa vie professionnelle et personnelle. Dans les premières pages, on découvre un Zola entouré des ses amis artistes (Cézane, Manet, etc.) et peu à l’aise avec la gente féminine. Sa mère, une bourgeoise ruinée qui veut régenter sa vie, ne l’aide pas. Ainsi, elle n’accepte pas sa relation avec Gabrielle, une jeune femme issue d’un milieu très pauvre, qui ne s’en sort que par le travail et la volonté. C’est pourtant Gabrielle qui soutient Zola, l’encourage à écrire et fait tout pour qu’il puisse se consacrer pleinement à son travail.

Après la publication de Thérèse Raquin, elle organise chaque jeudi, à son domicile, des dîners avec des personnalités importantes. On y échange, on y débat, on y entretient ses relations. Certains n’hésitent cependant pas à rappeler les origines modestes de Gabrielle. Cette dernière est blessée mais continue son chemin. Elle devient Madame Zola et emmène son mari dans les quartiers les plus pauvres, l’aidant ainsi à comprendre la misère. Dévouée, elle le soutient jusqu’au bout et lui permet, parfois au prix de sacrifices importants, de devenir un écrivain engagé.

Le scénario de Mélanie Marcaggi rend justice aux femmes de l’ombre, celles sans qui Zola n’aurait certainement pas rencontré autant de succès. Le contexte culturel et politique de la seconde moitié du XIXème siècle est exploité judicieusement, en lien avec les moments clés de la vie de l’homme de lettres. On comprend mieux, grâce à cette BD, comment Zola est devenu un grand écrivain. Le délicat dessin d’Alice Chemana, réalisé à l’aquarelle, nous plonge dans son univers et dans celui des impressionnistes, dont il était proche. C’est un délice !

MARCAGGI, Méliane, CHEMAMA, Alice, Les Zola, Dargaud, 2019.

Les bulleurs se sont données RDV chez Stephie cette semaine.

37 réflexions sur « Les Zola – Méliane Marcaggi et Alice Chemama »

  1. Je me plongerai bien dans cette BD. Et ça me rappelle que je voudrais lire aussi le livre d’Evelyne Bloch-Dano « Madame Zola »

    1. La BD ne permet pas vraiment de replonger dans les oeuvres mais elle explique le contexte de leur création et c’est trés intéressant aussi.

La parole est à vous !