L’ogre au pull vert moutarde – Marion Brunet

Abdou et Yoan vivent dans un foyer et découvrent que le nouveau veilleur de nuit est un ogre qui, comme tous ceux de son espèce, aime beaucoup la chair fraîche et particulièrement celle des enfants. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a choisi ce nouveau travail.

Les deux copains sont habitués à faire les 400 coups ensemble et sont bien décidés à ne pas se laisser avaler aussi facilement. Ils racontent à l’ogre leur histoire et celle des autres enfants du foyer pour lui faire comprendre qu’ils ne sont pas des anges et que leur viande ne sera donc pas si bonne qu’il le pense. Ils décident ensuite de le faire parler, espérant ainsi gagner du temps. Et comme ils sont habitués à voir un psy, leur technique est bien au point !

Mais l’ogre n’a pas mangé depuis trois mois et a vraiment très très faim. Linda, dite La Boule, débarque à ce moment là dans le bureau du veilleur de nuit et leur vient en aide. C’est le début d’une course poursuite haletante.

J’ai découvert Marion Brunet il y a quelques mois avec Frangine. Dans L’ogre au pull vert moutarde, elle s’adresse avec beaucoup d’humour à des lecteurs plus jeunes mais décrit une nouvelle fois à merveille ce qui peut se passer dans la tête d’un enfant ou d’un adolescent. Les remarques des deux garçons sur les juges, les éducateurs, les psy ou encore l’horrible directeur sonnent vraiment juste. C’est touchant mais jamais larmoyant.

Comme dans le précédent livre de l’auteur, les thèmes de la différence et de la solidarité ont une place importante. Le rire donne cependant à l’ensemble une tonalité légère.

Les illustrations de Till Charlier et des chapitres bonus entrecoupent le texte, permettant ainsi au jeune lecteur de faire une pause vivifiante.

A découvrir sans hésiter.

BRUNET, Marion, L’ogre au pull vert moutarde, Sarbacane, 2015.

4 réflexions sur « L’ogre au pull vert moutarde – Marion Brunet »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :