Luz – Marin Ledun

Ce premier dimanche des vacances d’été ressemble malheureusement trop à bon nombre de dimanches pour Luz. Les adultes n’en finissent pas de manger et surtout de boire. Et puis, il y a Vanier, ce voisin qu’elle ne peut pas voir avec son ventre proéminent, ses grosses mains, son odeur de sueur et d’alcool et ses réflexions déplacées.

La chaleur est épouvantable. Luz décide d’aller se baigner sur les rives de la Volte. Là-bas, elle espére retrouver ses soeurs mais apparement, elles ne sont pas là. Elle tombe par hasard sur Thomas, un élève de sa classe qu’elle ne connaît pas bien. Il est accompagné de Manon, une amie. Tous les trois décident de longer un peu la rivière pour rejoindre un endroit plus calme. C’est un lieu difficile d’accès et donc moins fréquenté. A partir de ce moment là, les ennuis commencent. Ce qui ne devait être qu’un dimanche après-midi de plus, semblable aux autres, se transforme petit à petit en un véritable cauchemar.

Luz est une adolescente comme beaucoup d’autres. Elle est en pleine période de conflit avec ses parents et se cherche un peu du point de vue de la personnalité. Néanmoins, elle est mature pour son âge et porte un regard très lucide sur son entourage. Tout ce qui lui arrive lui permet de grandir encore un peu plus et de voir son père et sa mère d’un autre oeil.

Ce roman noir m’a tenue en haleine du début à la fin. L’angoisse est palpable. La chaleur étouffante ajoute une tension supplémentaire à cette histoire dramatique. On ne s’ennuie pas un seul instant et on tourne chaque page en se demandant comment tout cela va se terminer. L’adolescence n’est pas une période facile, on le sait, et les conduites à risque peuvent avoir de graves conséquences. Ce qui est encore plus grave, c’est quand les adultes eux-mêmes n’ont pas une attitude responsable.

L’écriture de Marin Ledun est très travaillée. On sent une recherche au niveau de la construction des phrases et du vocabulaire. Ce roman pour ados est tout aussi réussi que Les visages écrasés ou Fractale, textes destinés aux adultes. Si vous ne connaissez pas l’auteur, je vous le conseille vivement !

Extrait :

« Les pentes ravinées cèdent la place à des massifs d’essences variées qui s’épanouissent au pied de la vallée encaissée de la Volte. Luz escalade un pierrier et gagne l’ombre des saules, des chênes verts et des accacias, au rythme des riffs de guitare et de la voix adolescente de Matthew Bellamy. L’herbe sèche craque sous ses pieds. Des genêts aux fleurs fanées saturées de sauterelles et de guêpes bordent le sentier qui mène à la rivière. Plus bas, elle repère les traces d’un feu de camp. Des canettes gisent au milieu des cendres froides. Elle se prend à rêver d’un jour où elle n’aura plus besoin d’une permission pour venir ici et où elle se baignera à la belle étoile avec ses amis. » p. 23

LEDUN, Marin, Luz, Syros, 2012.

8 réflexions sur « Luz – Marin Ledun »

  1. @Aifelle : il écrit beaucoup de romans noirs et propose une réflexion intéressante sur notre société.
    @Violette : il vaut vraiment le coup !
    @Alex : je sais que tu lis beaucoup de polars mais est-ce que tu aimes les romans noirs ? Si c’est le cas, tu devrais trouver ton bonheur chez lui. @Géraldine : n’hésite pas à le découvrir. L’auteur mérite vraiment d’être connu.
    @Lystig : il faut le ressortir tout de suite !!!
    @L’or : j’espère que j’ai réussi à te donner envie de découvrir Marin Ledun. @

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :