On joue à la maîtresse ? – Lucie Brunelière

Dernière découverte sympa à mettre sans hésiter dans la hotte du père Noël : On joue à la maitresse ?, un joli triptyque que l’on peut poser sur une table comme un tableau pour jouer seul ou, encore mieux, à plusieurs.

A l’intérieur, on trouve une multitude d’accessoires. Livres de lecture et d’histoire, cahiers d’écriture, tableau noir avec des leçons (sciences, géographie ou encore lecture), dictées, contrôles, horloge pour apprendre l’heure, bons points, images, carnet de correspondance, cahier de la maîtresse avec la feuille d’appel, l’emploi du temps et les leçons pour faire classe : rien ne manque dans ce jeu d’imitation !

Les accessoires sont tout petits et vraiment mignons. Et avec On joue à la maîtresse ? on ne rigole pas. Il y a de vraies leçons, de vrais cahier d’écriture, un vrai carnet de correspondance dans lequel l’enseignante peut mettre des mots, etc. Les élèves n’ont qu’à bien se tenir ! L’enfant peut même écrire sur le tableau blanc avec le feutre prévu pour. Et il y a une mini éponge pour effacer, bien entendu !

Un petit reproche tout de même : avec le rose omniprésent, le public visé est essentiellement féminin. Pourtant, il n’y a pas que les filles qui jouent à la maîtresse…

BRUNELIERE, Lucie, On joue à la maîtresse ?, Tourbillon, 2011.

3 réflexions sur « On joue à la maîtresse ? – Lucie Brunelière »

  1. Moi, je m’en souviens. C’est sans doute pour ça que pour Noël cette année, j’ai insisté pour être celle qui offre un tableau à mon neveu car, comme tu le dis, il n’y a pas que les filles qui jouent à la maîtresse.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :