Otograff, un magazine pas comme les autres

Otograff est un nouveau trimestriel dont le 1er numéro est sorti en septembre. Son originalité réside dans le fait qu’il est personnalisable en ligne. La première partie -70% du contenu- est fixe et constituée d’articles rédigés par des professionnels autour d’un thème raccroché à l’actualité (pour le 1er n°, c’était « Ombres »). Dans la deuxième partie -les 30% qui restent- le lecteur fait son choix parmi les contributions proposées. La rédaction se laisse cependant -et heureusement !- le droit de valider ou non les textes proposés. Le concept est donc original et chaque magazine est différent puisque c’est le lecteur qui le compose en fonction de ses goûts.

Papier de qualité, présentation claire et aérée, absence totale de publicité, jolies photographies, j’ai tout de suite été séduite par ce 1er numéro d’Otograff. Les sujets traités sont très variés : culture, économie, monde, opinion, politique, société, voyages, etc. Certains articles m’ont vraiment intéressée (sur les sondages, le rugby ou le 11 septembre par exemple), d’autres beaucoup moins mais dans un magazine, on lit rarement tout du début à la fin. Dommage cependant que toutes les contributions ne soient pas du même niveau.

Question tarif, Otograff n’est pas donné, c’est certain. 15 euros, c’est le prix d’un livre ou presque…. Mais comme chaque exemplaire est personnalisé, le coût de l’impression est plus élevé. Et puis, la publicité permet à la presse de vivre, on le sait. Ici, il n’y en a pas.

Le site du magazine où vous pourrez comprendre comment la personnalisation d’un exemplaire fonctionne mais aussi proposer votre contribution.

5 réflexions sur « Otograff, un magazine pas comme les autres »

  1. J’avais déjà lu un article sur otograff mais en lisant ta chronique, j’ai tout de suite cliqué sur le site et composer et commander le magazine. je suis impatient de voir le résultat.
    Merci pour cette info…

  2. J’ai finalement retrouvé le mail qui me le proposait, donc j’espère le recevoir bientôt. Quant au tarif, tu le justifie bien et puis si c’est un trimestriel, cela reste abordable à l’année dans l’absolu.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :