Partir, revenir, rester – Ludovic Lecomte

Habituellement, le lundi, je participe à l’atelier d’écriture de Leiloona mais malheureusement, cela fait deux semaines que je n’ai pas écris un mot. La vie défile trop vite, je n’ai pas le temps de grand chose et je viens de me rendre compte que si je ne prenais pas le temps de me poser, ce n’était sans doute pas innocent…. Ainsi va la vie !

Aujourd’hui j’ai donc décidé de vous parler d’un recueil de nouvelles qui a un lien particulier avec cet atelier. Ludovic Lecomte, l’auteur, est un fidèle de ce rendez-vous hebdomadaire. Il a étoffé, amélioré, enrichi certains de ses écrits pour en faire de vraies nouvelles et s’est lancé dans l’aventure de la publication. Je suis loin d’être une adepte de la lecture de textes courts mais quand Ludovic m’a proposé un exemplaire de son livre, je n’ai pas pu refuser.

Les quatorze nouvelles de ce recueil sont liées entre elles par les personnages qui ont tous un lien plus ou moins proches les uns par rapport aux autres. Ils se connaissent ou se croisent, tout simplement. Chaque texte a d’ailleurs pour titre un prénom.

La tonalité est nostalgique, tendre, triste ou émouvante. Il est question de la vie, de la mort, de la nostalgie de l’enfance, de l’amour.  La campagne normande (pas la mienne mais elle y ressemble !) est le cadre privilégié et les personnages sont des gens simples comme je les aime.

Je me suis retrouvée dans cet univers, dans ces personnages ou dans certains des propos et j’ai vraiment passé un agréable moment de lecture.

Dans la dernière page, Ludovic remercie Leiloona « qui provoque mieux que quiconque l’envie […] d’écriture qui libère ». J’avais envie d’écrire depuis longtemps, je nosais pas me lancer et cet atelier a été un déclencheur pour moi. Alors merci Leiloona, merci Ludovic et merci à tous, participants ou simples lecteurs pour vos mots qui réchauffent le coeur.

7 réflexions sur « Partir, revenir, rester – Ludovic Lecomte »

  1. Super billet ! Ce livre est un doux moment de lecture. Il sait nous accrocher le coeur, Ludo !
    je le recommande aussi et j’en profite pour t’embrasser et embrasser Leiloona qui ne se doute pas de tout le bien qu’elle nous fait avec son atelier

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :