Patients – Grand Corps Malade

Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade, raconte dans Patients son séjour en centre de rééducation. Agé d’à peine 20 ans, celui qui deviendra célèbre quelques années plus tard grâce au slam heurte le fond d’une piscine pas assez remplie. Une de ses vertèbres cervicales se fracture et se loge dans la moelle épinière. Fabien est désormais tétraplégique. Les médecins annoncent à ses parents qu’il ne remarchera pas. Après quelques semaines en réanimation, il est transféré dans un centre de rééducation. Là, il rencontre des personnes qui sont dans des situations semblables à la sienne. L’envie de vivre le fait avancer malgrè tout. Petit à petit, il progresse et réussit à se relever sur ses deux jambes grâce aux séances quotidiennes de kiné.

L’humour est omniprésent tout au long du récit. Grand Corps Malade porte un regard cocasse sur ce qu’il vit au quotidien, notamment dans le domaine des soins. C’est sans doute sa solution pour supporter de ne plus pouvoir aller aux toilettes seul, de ne pas pouvoir manger ou encore se gratter quand un endroit de son corps le démange. Il ne s’apitoie donc pas sur son sort, ce qui rend son récit plus facile à lire.

Il s’attache également à montrer que les handicapés sont avant tout des hommes et des femmes comme les autres, avec leurs qualités et leurs défauts. Qu’il y a des handicapés sympas mais aussi des cons… Que chacun fait ce qu’il peut pour faire face à son handicap… Il rend aussi un bel hommage à tous ceux qui l’ont entouré pendant son premier séjour en centre de rééducation, qu’ils soient patients, comme lui, ou soignants.

Un récit vif et incisif qui ne manquera pas d’intéresser tous les fans du chanteur mais sans doute aussi mes élèves, très friands de récits de vie.

GRAND CORPS MALADE, Patients, Don Quichotte éditions, 2012.

14 réflexions sur « Patients – Grand Corps Malade »

  1. Je pense que je le lirai! Par contre je suis désolée j’ai fait une fausse manipulation, ton commentaire était dans les spam mais je l’ai vu trop tard, j’avais déjà cliqué sur « tout supprimer ». Je crois que c’était pour le Challenge Albums ? Désolée!

  2. Je l’ai vu à « La grande librairie » (bluffée comme toujours par son caractère) et même si son livre ne m’a pas forcément tenté sur le moment je pense faire ma curieuse un jour !!

  3. Je ne connaissais pas la nature de l’accident à l’origine du handicape de cet homme.
    J’aimerais lire son réçit, je pense que c’est un homme très intelligent, sensible et sincère.

  4. Ce type est intéressant ! Mon gendre dit qu’il est « cousin » avec lui . Je voudrais vérifier, mais au fait, que connait-on de sa généalogie ? A part qu’il est né en 77 au Blanc Mesnil et qu’il est le fils de Jacques Marsaud ?

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :