Pour C.

© Julien Ribot

Inès était une belle jeune fille, entourée de nombreux amis. Alors que ses copines étaient toutes en couple ou presque, elle était seule et surtout, se sentait seule. Quand elle a rencontré Jorge, sa vie est devenue plus légère. Ensemble, ils faisaient des choses qu’elle n’aurait jamais osé faire. Paris by night sur un coup de tête, leurs initiales gravées sur un arbre, le Maroc pour ses 20 ans, des soirées à n’en plus finir, un bain de minuit sur la plage déserte de P.

Concilier vie de couple et études n’était pas simple. Les résultats d’Inès ont chuté. Même si elle affirmait le contraire, elle savait bien qu’elle ne travaillait pas assez. Jorge passait le plus clair de son temps chez elle alors ils ont fini par prendre un appartement un peu plus grand ensemble et elle a réussi à trouver un rythme de travail suffisant pour obtenir des résultats corrects.

Les premiers mois, tout se passait bien puis les sujets de discordes sont apparus. Des touts petits riens au début. Une jupe trop courte, un regard un peu trop appuyé sur les seins d’une inconnue, de l’argent dépensé dans des babioles alors que les fins de mois étaient un peu difficiles.

Au fil des semaines, ces petites disputes se sont transformées en véritables sujets de désaccord. Jorge reprochait à Inès de ne pas lui faire confiance et de ne pas le laisser vivre ses rêves. Elle ne supportait plus sa jalousie maladive et ses changements d’humeur permanents. Elle avait besoin de sécurité et de stabilité alors que lui vivait le moment présent sans vraiment se soucier de l’avenir.

Inès avait bien conscience qu’elle n’était plus très heureuse et qu’elle se renfermait sur elle-même mais elle avait peur de se retrouver seule. Aucune de ses copines ne se rendaient compte de ce qui se passait réellement dans son couple. Ses parents, eux, étaient au courant mais il ne lui était d’aucun secours, bien au contraire.

Ce n’est que des années plus tard, quand elle a rencontré quelqu’un d’autre, qu’elle a compris qu’elle avait accepté beaucoup trop de choses à cette époque là. Des choses qui laissent des traces mais qui lui ont permis de se construire et de devenir ce qu’elle est aujourd’hui : une femme heureuse.

C’était ma participation à l’atelier d’écriture de Leiloona.

14 réflexions sur « Pour C. »

  1. Le premier amour avec ses rêves apporte souvent ses désillusions… c’est une épreuve à surmonter pour s’affirmer et vivre sa vraie vie ! belle histoire « positive »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :