Rien qu’un jour de plus dans la vie d’un pauvre fou – Jean-Paul Nozière

Elise, trois ans, disparaît dans un parc alors qu’elle était sous la responsabilité de son frère de dix-sept ans, sensé la surveiller pendant l’absence de leur mère. La gendarmerie met tout en oeuvre pour retrouver la petite fille mais les pistes sont maigres et les recherches actives finissent par être abandonnées.

Dix ans plus tard, à Sponge, c’est Laura, une adolescente de treize ans qui disparaît. Tout de suite, Jean-Alain dit Linlin est soupçonné. Le jeune homme est handicapé et aime regarder les filles comme beaucoup de garçons de son âge. Il n’est pas très discret et son comportement ne correspond pas aux normes de notre société, tout le monde ou presque le prend donc pour un fou. C’est un coupable idéal, trop idéal même.

Ces deux affaires d’enlèvement ne semblent avoir aucun lien mais petit à petit Jean-Paul Nozière laisse des indices et le lecteur essaie de reconstituer les pièces du puzzle. Il faut cependant attendre les dernières pages pour voir la vérité éclater. Le suspens est insoutenable !

Chaque chapitre focalise sur un des protagonistes de l’histoire et les personnages sont décrits assez finement. Très vite, le lecteur se plonge dans l’atmosphère pesante qui règne au bord du lac du serpent à Sponge. L’intolérance et l’étroitesse d’esprit de certains des habitants de la ville font froid dans le dos mais heureusement tout le monde n’est pas comme ça. Un peu comme dans la vraie vie quoi !

Un bon roman à découvrir dès la 4ème.

NOZIERE, Jean-Paul, Rien qu’un jour de plus dans la vie d’un pauvre fou, Éditions Thierry Magnier, 2011.

6 réflexions sur « Rien qu’un jour de plus dans la vie d’un pauvre fou – Jean-Paul Nozière »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :