Ma liseuse et moi !

Elle est entrée dans ma vie depuis un peu plus d’un mois et je ne peux plus m’en séparer ! Bon d’accord, j’exagère un peu et je n’ai pas abandonné les livres sur support papier mais franchement, lire sur une liseuse est un vrai bonheur. C’est léger, ça ne prend pas de place et le confort de lecture est optimal.

J’entends déjà les arguments de certains sur la mort du livre papier, sur la perte de données avec le tout numérique, sur le plaisir de tourner les pages ou de sentir l’odeur du papier, etc. Je veux bien les entendre (surtout les deux derniers d’ailleurs) mais l’écrit n’en est pas à sa première révolution et je suis persuadée que les deux supports -papier et numérique- peuvent cohabiter.

Je sais que certain(e)s parmi vous se posent la question du choix du modèle de liseuse : Kindle, Sony, Kobo, etc. Pour ma part, j’ai fais un choix éthique en optant pour la Sony PRS-T1. Je peux acheter mes livres numériques où je veux -ce qui n’est pas le cas avec la Kindle- et cela me paraît essentiel. Amazon, qui commercialise la Kindle, est devenu LE libraire pour beaucoup de lecteurs et ça, ça m’énerve. Les monopoles, ce n’est jamais très bon… Mais je ne suis pas naïve non plus, je sais que j’ai versé une goutte d’eau dans un océan !

Je comprends ceux qui ont fait un autre choix. La Kindle, par exemple, propose un dictionnaire de langue française qui n’existe pas dans le modèle Sony et j’ai longtemps hésité entre ces deux modèles à cause de ça. Et puis la Sony, est plus onéreuse aussi. Le modèle suivant devrait d’ailleurs sortir dans les jours prochains, toujours à 149€, mais sans véritable amélioration. On peut donc faire des reproches à tous les fabricants, chaque modèle présente ses avanatages et ses inconvénients mais globalement, ils se ressemblent beaucoup. C’est donc à chacun de faire son choix en fonction de son utilisation et des ses priorités.

Je vous renvoie d’ailleurs vers les billets de Laure et de Véro qui vous donneront un autre point de vue et/ou d’autres arguments que les miens.

Il faut savoir que les liseuses sont vendues sans étui de rangement. Ceux qui sont proposés dans le commerce ne me plaisant pas, j’ai demandé à Mavada de m’en fabriquer un. Il est matelassé et on le referme avec un scratch, ce qui me permet de ne pas abîmer la liseuse et de la transporter un peu partout dans mon sac à main.

Enfin, pour ceux qui, comme moi, empruntent beaucoup en bibliothèque et achètent finalement assez peu de livres, sachez que certaines médiathèques se mettent au prêt de livres numériques. Dans les Landes, par exemple, un portail va être mis en place d’ici la fin de l’année ou le début de l’année prochaine, pour permettre aux lecteurs d’emprunter des ebook. En région parisienne, à Rennes et sans doute ailleurs, ça se fait déjà.

Voilà, je crois vous avoir dit l’essentiel. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

 

%d blogueurs aiment cette page :