Un océan d’amour – Lupano et Panaccione

La Bretagne. La mer. Les bateaux. La pêche. Un homme allume se lampe de chevet, chausse ses grosses lunettes à hublots et s’étire dans sa maison décorée selon la mode traditionnelle (croix au dessus du lit, grosse armoire, lit en bois imposant, etc.). Sa femme, une bigoudène, est déjà dans la cuisine en train de préparer le petit-déjeuner. Au menu, une galette garnie de bacon, de gruyère et d’un oeuf. Et du café bien entendu. Muni de son panier repas, l’homme part en mer pour une journée de pêche. On imagine que toutes les journées se déroulent ainsi depuis des années et des années.

Aujourd’hui, l’homme croise malheureusement la route du Goldfish, un énorme bateau qui l’accroche dans ses filets sans s’en apercevoir.

La bigoudène attend son mari au port. La nuit tombe et elle ne le voit pas revenir mais elle est persuadée qu’il est encore en vie. Le lecteur suit tour à tour les aventures de l’homme et les réactions de sa femme. Elle qui semblait en avoir marre de faire à manger pour son mari et de ramasser ses vêtements sales par terre laisse transparaître à travers son attitude tout l’amour et la tendresse qu’elle éprouve pour lui.

Une précision importante, cette bande dessinée est totalement muette. Mais nul besoin de mots pour exprimer les sentiments. Le lecteur comprend très bien que malgré les années, ce couple qui parait si mal assorti -elle est aussi grande et corpulente qu’il est petit et gringalet- est toujours amoureux. La bigoudène semble avoir une sacré personnalité. En tous cas, elle n’a pas les deux pieds dans le même sabot.

Avec Lupano au scénario et Panaccione au dessin, Un océan d’amour est une véritable réussite. L’humour côtoie la réflexion de la première à la dernière page. Parmi les sujets abordés, il y a la vie de couple vous vous en doutez mais aussi le respect de l’environnement, la pêche industrielle et la pêche artisanale, les apparences parfois trompeuses, etc.

C’est une véritable BD d’aventure que nous proposent les deux auteurs. On voyage même de la Bretagne à Cuba ! Les rebondissements sont nombreux et on ne s’ennuie pas un seul instant. Une vraie réussite.

LUPANO, Wilfrid, Panaccione, Grégory, Un océan d’amour, Delcourt, 2014.

9 réflexions sur « Un océan d’amour – Lupano et Panaccione »

  1. Et dire que je l’ai encore eu en mains il y a peu lors d’une de mes dernières descentes en librairie….

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :