Une odyssée : un père, un fils, une épopée – Daniel Mendelsohn

Daniel Mendelsohn, enseignant en lettres classiques dans une petite université américaine, anime un séminaire de Licence consacré à L’Odyssée d’Homère. Parmi ses étudiants, son père, âgé de quatre-vingt-un ans, assiste au cours. Le père et le fils s’affrontent avec élégance autour de l’interprétation de l’œuvre d’Homère, échangeant leurs points de vue avec de jeunes adultes souvent perspicaces.

Comme souvent, Jay Mendelsohn et son fils Daniel sont rarement d’accord. Il faut dire qu’ils sont totalement différents. L’un est scientifique, l’autre littéraire. Jay est d’une droiture et d’une exigence qui font froid dans le dos. Seuls l’effort et le travail ont de la valeur a ses yeux. Daniel a du mal avec ce caractère qui ne laisse aucune place à la tendresse et aux émotions. Il est intransigeant vis à vis de son père, voit uniquement ses côtés négatifs et éprouve de la honte par rapport à ses tenues vestimentaires ou sa façon de manger. Pourtant, Jay se révèle être capable de montrer bien d’autres facettes de son caractère. Encore faut-il bien vouloir le remarquer…

A l’image de Télémaque qui ne connaît pas Ulysse, son père, ce séminaire est l’occasion pour l’auteur de mieux comprendre le sien. La croisière qu’ils font tous les deux sur les traces du héros de L’Odysée en Méditerranée y contribue aussi fortement. Daniel découvre un autre homme et comprend mieux son caractère. Le dénouement apporte d’ailleurs une réflexion fort pertinente sur la connaissance que l’on a de ses parents et celle qu’ils ont de nous.

Le roman alterne analyses littéraires pointues et réflexions autobiographiques sur la relation père-fils, L’Odyssée faisant écho à la propre vie de l’auteur/narrateur. Immanquablement, le lecteur s’interroge sur ses propres rapports à ses parents et à ses enfants. Remarquablement construit et d’une grande exigence, Une odyssée : un père, un fils, une épopée mériterait une deuxième lecture pour en saisir toute la richesse. Un livre à ne pas manquer !

MENDELSHON, Daniel, Une odyssée : un père, un fils, une épopée, Flammarion, 2017.

14 réflexions sur « Une odyssée : un père, un fils, une épopée – Daniel Mendelsohn »

    1. Je l’ai emprunté à la médiathèque mais ton idée n’est pas mauvaise. Je relis rarement mais peut-être que je ferai une exception quand il sera sorti en poche.

  1. Tout à fait d’accord pour une utile deuxième lecture!(mais quand?) D’ailleurs j’aimerais bien relire son autre gros bouquin sur sa famille…

  2. A ne pas manquer, j’en suis convaincue. J’attends sa sortie en poche et de longues vacances pour en profiter pleinement.

  3. J’ai beaucoup aimé ce livre. D’ailleurs l’expression « beaucoup aimé » n’est pas suffisante puisque ce livre, que j’ai acheté en grand format tant pis, m’a énormément plu et surtout fait renouer avec Homère et de ce fait rappelé combien la littérature, la vraie, celle qui est utile à la vie, compte dans ma propre vie.
    Je le relirai cet été. Je relis beaucoup.
    Bonne journée.

    1. Ce livre donne effectivement envie de relire Homère mais aussi, plus généralement, les classiques de la littérature car il nous rappelle leur portée universelle. Belle relecture !

La parole est à vous !