Une vie – Simone Veil

Simone Veil. Quand j’entends ce nom, je pense d’abord à la loi sur l’avortement. Dans ma famille, il y avait une « faiseuse d’anges ». J’ai aussi une tante qui, enceinte et mineure, est allée avorter à l’étranger. Alors, même si j’ai eu la chance de naître à une époque où la contraception et l’avortement n’étaient plus remis en cause, cette question ne peut me laisser insensible. En tant que femme, elle me touche également dans ma chair.

La deuxième chose à laquelle le nom de Simone Veil reste à jamais associé dans mon esprit, c’est bien entendu la Shoah. Je savais qu’elle était d’origine juive et qu’elle avait été déportée mais je ne connaissais pas les détails de son histoire personnelle avant de lire Une vie. Dans cette autobiographie, elle revient sur son enfance et sur les circonstances qui l’ont conduite à Auschwitz. Elle raconte brièvement les difficultés du retour en France et explique l’attitude de notre pays vis à vis des anciens déportés dans les décennies qui ont suivi la guerre, n’hésitant pas à remettre en place certaines vérités..

S’en suivent plusieurs chapitres sur sa carrière professionnelle. Magistrate, directrice de l’administration pénitentiaire, ministre de la Santé sous deux gouvernements, présidente du Parlement européen, membre du Conseil constitutionnel : la vie de Simone Veil est marquée par l’engagement politique. Elle porte un regard lucide et sans concession sur la vie politique française de la fin des années 1950 au début des années 2000. Je ne suis malheureusement pas assez fine connaisseuse du sujet pour avoir un regard critique et étayé sur ses propos, notamment en ce qui concerne l’Europe et l’économie, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne mâche pas ses mots.

Son caractère droit et entier transparaît à chaque page, tout comme sa liberté et son indépendance d’esprit. Quelle femme d’exception ! Je me pose tout de même des questions sur la place de sa famille. Comment arrivait-elle à consacrer du temps aux siens ? Quoi qu’il en soit, Une vie est à lire pour découvrir ou redécouvrir la parcours de cette femme hors du commun mais aussi pour son analyse de la politique française de la seconde moitié du vingtième siècle.

VEIL, Simone, Une vie, Le livre de poche, 2012.

20 réflexions sur « Une vie – Simone Veil »

  1. Contrairement à toi j’ai vu beaucoup de documentaires, écouté des tas d’émissions et puis j’étais déjà grande au moment de la loi sur l’avortement, je m’en souviens très bien en direct ! Mais à l’occasion je lirai quand même ce livre tôt ou tard.

    1. J’imagine que ça devait être un évènement marquant ! Je ne le connais qu’à travers les témoignages, tout comme l’abolition de la peine de mort, et pour moi c’est assez mythique.

  2. Une lecture qui m’attend, qui m’intéresse pour l’aspect politique. J’ai découvert la jeunesse et le retour de S.Veil du camp au Mémorial de la Shoah où son témoignage est diffusé.

    1. Tu verras, c’est très intéressant. Même si on ne partage pas toutes ses idées, sa vision de la politique est intéressante. Et personnellement, j’ai appris des choses.

  3. Je me souviens avoir lu Une jeunesse au temps de la Shoah qui est un abrégé du titre dont tu parles et ne concerne que son enfance jusqu’à son retour de déportation. Il m’a tellement marquée. J’aimerais bien lire la version intégrale pour découvrir la suite de son parcours. Quel destin et quel engagement!

  4. Une grande Dame, une des rares personnes politiques qui a toute mon estime. Cette biographie est très intéressante, elle s’y livre mais reste quand même assez sobre dans mes souvenirs. Elle laisse un bel héritage, c’est indéniable.

    1. Le combat pour le droit à l’avortement n’occupe qu’une petite partie. C’est plus une vision de la politique en fait… Donc pour tout public !

  5. Un destin pour le moins extraordinaire pour cette femme au caractère bien trempé. J’ai entamé mon chemin vers elle : ce livre est dans ma PAL. Il me reste à continuer le chemin jusqu’à sa fin…

La parole est à vous !