Vanity Fair

C’est LE mensuel dont on entend parler en ce moment. Vanity Fair est à l’origine un magazine américain qui fête ses cent ans cette année. Le premier numéro de la version française vient de sortir fin juin. Son directeur de rédaction n’est autre que le célèbre ex-présentateur du Grand Journal de Canal+, Michel Denisot, qui décrit son nouveau bébé comme « le mélange de l’information et du glamour » et « la plus belle chose qui [lui] soit arrivée dans [sa] vie professionnelle ». Ces quelques mots auraient dû me faire fuir mais j’ai été piquée par un vilain défaut, la curiosité !

Alors, verdict ?

Scarlett Johanson fait la une et j’avoue que je n’ai pas compris l’intérêt de ce choix. D’accord, elle vient d’acheter un appartement à Paris mais ce n’est pas une personnalité que je trouve spécialement intéressante… Et puis, les peoples, c’est pas forcément mon truc !

Par contre, les nombreux articles de fond aux sujets trés variés m’ont, pour la plupart, beaucoup intéressée. Je retiendrai notamment ceux sur un faussaire de talent qui a reussit à berner les meilleurs experts, la tuerie de Columbine, la majordome des Bettancourt, l’exercice du pouvoir façon Hollande, le patron d’Arcelor-Mittal ou encore le désintérêt d’Hollywood pour les stars. Certains reprocheront sans doute à Vanity Fair son éparpillement dans les sujets traités et son manque de lien, de ligne éditoriale claire mais cela ne m’a pas dérangée. Au contraire, j’ai aimé cette variété.

On trouve aussi du léger voire du très léger dans ce nouveau magazine : les bagues des stars ou un carnet d’adresses pour vos prochaines vacances à Saint-Tropez par exemple. J’avoue que je suis assez vite passée sur ces articles là. Il y a également pas mal de publicités pour des sacs ou des fringues que nous, simples lectrices, ne pourront sans doute jamais nous offrir mais ce n’est pas interdit de rêver !

Je crois que je vais attendre encore un ou deux numéros pour décider si je m’abonne ou non mais dans l’ensemble je suis assez séduite par Vanity Fair.

L’Iirrégulière conclut son billet ainsi « Un magazine parfait pour moi ! »

8 réflexions sur « Vanity Fair »

  1. J’en ai vaguement entendu parler, je vais jeter un œil en kiosque, mais je ne m’abonne plus à rien, je trouve que tous les numéros ne sont pas suffisamment intéressants, je préfère picorer plusieurs magazines au fil de mes envies.

  2. Acheté aussi le jour de sa sortie. Un peu déçue par le nombre phénoménal de publicités par contre…. mais il m’arrivera certainement de le racheter par la suite Il y a quand même des articles intéressants. Mais bon, je ne m’abonnerais pas.

  3. Je l’ai acheté et j’ai beaucoup aimé (je ne l’ai pas encore terminé). Les articles sont agréables à lire sans être trop légers. En revanche, je trouve qu’il y a beaucoup trop de pubs.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :