Veuf – Jean-Louis Fournier

C’est par un dimanche après-midi pluvieux que j’ai découvert Jean-Louis Fournier. Où on va papa ?, son précédent roman, ne me tentait pas vraiment mais Leiloona et Lucie ont su me donner envie de lire Veuf.

Le thème n’est pas très gai. Le narrateur vient de perdre sa femme et se retrouve tout seul. Il se rend compte du bonheur perdu et se remémore les bons souvenirs.

Avec un sujet si triste et la pluie et les rafales de vent qui faisaient un bruit du tonnerre pendant que je lisais ce livre, j’avais un peu peur d’avoir le cafard ! Mais cela n’a absolument pas été le cas. Le narrateur sait prendre de la distance par rapport à la situation et son humour, omniprésent, rend l’histoire agréable. C’est finalement un roman plein de tendresse et d’amour qui est proposé au lecteur.

Veuf ne me laissera pas un souvenir impérissable -je l’aurai sans doute oublié d’ici quelques jours- mais j’ai tout de même passé un agréable moment de lecture.

FOURNIER, Jean-Louis, Veuf, Stock, 2011.

9 réflexions sur « Veuf – Jean-Louis Fournier »

  1. J’avoue que mon envie de lire cet auteur m’a passé net après la polémique qu’il avait eu avec la mère de ses enfants handicapés. Personne n’en est sorti grandi.

  2. @Clara : j’en lirai peut être d’autres à l’occasion mais ce n’est absolument pas une priorité.
    @Aifelle : je ne suis pas au courant de cette polémique, je vais me renseigner.
    @Leiloona :le commentaire d’Aifelle me conforte dans ma non envie…

  3. Ce n’est pas un livre qui marque mais qui fait du bien quand on le lit!
    La polémique née après la publication de  » Où on va papa? » est, à mon avis, quelque chose qui aurait dû rester dans la sphère privée.Cette façon différente et contradictoire de « vivre » le handicap de ses enfants ne nous regarde pas.

  4. Acheté il y une dizaine de jours et j’ai hâte de le lire.
    Malgré la polémique, j’ai adoré Où on va papa ?, ce livre m’a beaucoup touchée et j’ai trouvé qu’il était très bien placé pour en parler.

  5. je l’ai passé à mon papa veuf depuis 4 ans, il a dévoré… je l’ai aimé aussi comme écho à ce que nous vivons depuis que maman est partie. Cela me fait dire encore que les romans résonnent en nous différemment selon notre vécu perso.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :